Il y a un endroit que vous retrouvez souvent sur ce site. Un endroit que j’ai découvert il y a une dizaine d’années. Avant cela, les vacances c’était soit dans le sud de la France, dans les Corbières, soit sur les bords de la méditerranée, vers Narbonne. Et puis une rencontre, et un nouveau lieu de vacances. La montagne…

En toute franchise, cela fait maintenant bien longtemps que c’est décidé : plus jamais de vacances à la mer, dans la cohue, le bruit et la foule. Même sous la menace d’une arme, on ne me refera plus gouter aux joies de la plage bondée, aux douces odeurs de chouchou aromatisées au monoï, aux serviettes empilées les unes sur les autres, sous un ciel de parasols multicolores…

Paradoxalement, que ce soit en été comme en hiver, la montagne et moi sommes fait pour nous entendre. En été, les randonnées apportent calme et quiétude, ainsi qu’un terrain de chasse rêvé pour un photographe amateur. En hiver, loin de moi l’idée de suivre la foule chaussée de chaussures de cosmonautes, se laissant glisser, agglutinée, comme un troupeau de moutons à « holiday on ice »… Je suis plutôt raquettes et contrées sauvages. Bien sûr, les Alpes du Sud ne sont pas les mornes plaines du Québec ou de Sibérie, mais nous pouvons marcher loin des sentiers battus plusieurs heures sans avoir croisé âme qui vive. Et tout comme en été, la photographie en ces lieux devient un rêve.

En été, il est rare de revenir sans avoir croiser des marmottes par exemple. Je suis devenu photographe amateur-professionnel de la photo de marmottes. Il est bien évident que plusieurs billets sur ces petits mammifères apparaitront dans le futur sur ce site. Il est un peu plus rare par contre de pouvoir observer jouer des marmottons. J’ai eu cette chance comme vous pouvez le voir sur la miniature ci-dessous… Il est encore plus rare de croiser une famille de bouquetins… Que de billets en vue !

Tout ça pour vous dire que vous retrouverez souvent en ces lieux des paysages de montagnes revêtant leurs manteaux neigeux d’hiver, ou nues comme des vers en période estivale, ainsi que sa flore et sa faune…

Sur la photo présentée en accueil de ce billet, vous admirez l’Eyssina, que je contemple à chaque vacance par les fenêtres du chalet familial. Il surplombe la station de Vars les Claux, dans les Alpes du Sud donc. Il n’y a pas à dire, c’est quand même autre chose comme vue que le béton. Quoique j’ai quelques photos de béton qui vous plairont je suis sûr… Pour le prochain billet ?

Tags: , , , , , , , , , , , ,