PS : la photo de notre dernière IRL est bien entendu floutée par raison d’anonymat…

Avant… Avant j’étais amoureux de Facebook.
Avant… Avant, j’étais bête et stupide…

Facebook, c’est le réseau social anti-anonymat. On connaît tous ses contacts, on les croise dans la vie de tous les jours. Ce sont nos amis, notre famille ou nos collègues. Dans notre liste d’amis, il est noté les noms et les prénoms,  la date et le lieu de naissance, celui d’habitation, et toutes sortes d’ informations utiles ou non. Bref l’anti-anonymat absolu ! Ma relation avec lui a duré environ cinq ans, faite de mini-ruptures. Je revenais toujours vers lui la queue entre les jambes. Bien sûr que je revenais, je n’avais personne d’autre vers qui me tourner, personne pour me renvoyer une once d’amour. Et pourtant, je sens derrière mon écran que quelqu’un me fait des avances…

Fin 2011, mon grand amour avec Facebook se consume. Je n‘en peux plus, la décision est prise, je le quitte pour de bon. J’ai un amant : Twitter. Et l’amour que je lui donne, lui, il me le rend au centuple.

Déjà niveau anonymat, on peut difficilement faire mieux. Pas de noms, prénoms ou autre information. Un mail, un pseudo et c’est parti. Rapidement je me crée des liens avec d’autres amoureux. Je suis les discussions de certains, d’autres s’abonnent à moi pour en faire de même avec ce que je raconte ou suivre l’avancée de ce site.

On peut lire partout que les réseaux sociaux n’aboutissent souvent à rien. Des échanges virtuels, entre personnes virtuelles. On en oublie que derrière ces écrans, ce sont des doigts qui tapent sur le clavier. Ces doigts, rattachés à des mains, elles-mêmes fixées à des bras, prolongement d’un corps. Oui, un être humain, un vrai, qui respire, qui rit souvent et pleure parfois. Des échanges virtuels entre personnes réelles.

Les gens que je suis sur Twitter sont tous passionnants. Je les « follow » car leurs idées / discussions m’intéressent. Je ressens le besoin de les suivre, de prendre des nouvelles d’eux et surtout, oui surtout, je ressens le besoin de les rencontrer. Pour de vrai. Tous.

Twitter n’est pas qu’un réseau social virtuel, il créé des liens. Solides. Véritables.

Cela fait maintenant 9 mois que je suis inscris. Et par deux fois, j’ai assisté à une IRL (In Real Life). Des rencontres de twittos en vrai… Fini le virtuel. On peut enfin serrer des mains, faire des bises, tomber dans les bras de gens que tu n’as pourtant jamais vus. Oui, j’ai pleuré en les quittant. Oui, je me suis dit que ça faisait chier de partir et que je serais bien resté une heure de plus, une nuit même… A parler, refaire le monde, entre deux verres ! Oui, j’ai des liens très forts avec certains. Oui, j’ai découvert vraiment des gens merveilleux et je suis pressé déjà de les revoir.

Twitter est bien plus qu’un réseau social virtuel. Ou plutôt il peut être bien plus qu’un réseau social virtuel. Avec des organisateurs hors-pair (un médecin très méticuleux ou un mari fou amoureux par exemple), on peut soulever des montagnes et réunir sur un même lieu des gens qui se ressemblent et qui s’apprécient. Nous sommes venus à chaque fois de toute la France, preuve que les kilomètres ne peuvent rien contre une amitié réelle.

Je voulais vraiment vous dire merci à tous. Je suis d’une nature timide et me sens souvent inférieur.  Le silence est ma solution de repli contre toutes les attaques que je crois subir et pourtant… oui pourtant, avec vous je me sens bien. Que ce soit avec le médecin bloggeur qui a publié un best-seller, adorable de gentillesse et de simplicité, où celui qui mériterait d’être publié à son tour. Que ce soit au milieu d’une discussion de médecins ayant tous fait 9 ans d’études supérieures. Que ce soit un verre à la main, avec ce docteur de l’Est, si simple, généreuse et gentille. Etc…

Voilà Twitter, tout ça pour te dire que je t’aime. Toi et tes twittos. Je vous aime. Mais je vous aime encore plus dans la vie réelle.

Dis moi Twitter, hier tu devais nous dessiner un mouton… mais en fait, moi je préférerais que tu nous dessines vite une nouvelle IRL ! Alors, où, quand et qui sera là ? Dis moi vite Twitter, dis moi vite…

Tags: , , , , ,