Je suis conjoint d’un jeune médecin. Et rien que par rapport à ça, je me sens concerné par ses études, par son travail, par sa façon de gérer ses patients, par sa vie professionnelle en générale…

Déjà, en étant interne, certains trucs me choquent. Nous habitons à 50 km d’une grande ville, et donc à une quarantaine de kilomètres de sa banlieue. Bref, on est à la campagne. On y est bien, la qualité de vie est sympa. Cependant, aucun accord n’a pu être trouvé avec la fac pour qu’il puisse faire son stage en SASPASS (en cabinet libéral) près de la maison, à la campagne, là où les médecins manquent. Non, il doit aller en banlieue, où la médecine générale est limitée vu que les spécialistes sont tous la porte à côté. 2h de route le matin, de même le soir… pour un exercice qui ne lui convient pas. Ecoeurant. 6 mois stage, 6 mois de de galères et de moral au plus bas.

Et l’avenir de la médecine générale dans tout ça ? pas reluisant. L’état a émit l’idée magnifique et merveilleuse de – tout simplement – valoriser financièrement les médecins qui iront dans les déserts médicaux. Là ou il n’y a rien. Pas de médecin donc, mais pas plus d’école pour les enfants, de boulangerie et de commerce, bref de vie… Et si l’argent ne suffit pas, ben on n’a qu’à les obliger, tout simplement ! Qu’on est con, c’est tellement simple pourtant ! Et tant pis pour tout ce qui touche à la vie du médecin, leur conjoint, leurs enfants, leurs famille… leurs envies !

Les médecins où du moins la plupart que je fréquente sur le réseau twitter ne sont pas bêtes. ils ont connaissance du problème de désertification médicale et ne sont absolument pas contents de la solution avancée. Au lieu de pleurer sur leurs sorts, ils ont décidé de réfléchir, tous ensemble, et de faire des propositions. Des propositions réalisables, avec un peu de motivation. Des propositions motivées et motivantes…

24 médecins bloggeurs ont donc, aujourd’hui à 9h , publiés conjointement le texte qui, je l’espère, remontera haut dans les couloirs du ministère en charge de la Santé.

Comme moi, vous n’êtes pas médecins, mais comme moi, c’est votre santé qui est en jeu, où plutôt l’avenir de votre santé. Prenez le temps de lire leur travail, et si vous le souhaitez, soutenez les. C’est facile, c’est rapide, et ça peut sauvez des vies… Si, si. Si on y réfléchit bien, ça peut sauvez des vies…

Pour lire le document en entier et les soutenir (en bas de page), c’est par là.

Tous ensemble, agissons !

Tags: , , , , , , , , , , , ,